Le porteur d'histoires

écrit et mis en scène par Alexis michalik

Jeudi 10 Février 19h30

Molière 2014 du meilleur auteur

Molière 2014 de la meilleure mise en scène

Pour expliquer son succès phénoménal, Alexis Michalik évoque la façon dont la pièce fait littéralement retomber le spectateur en enfance. Ce moment où l’on est friand d’histoires extraordinaires, de contes merveilleux que l’on écoute bouche bée, sans en perdre une miette. Comme on est au théâtre, ce plaisir d’entendre se déployer une histoire se double de celui de voir ses personnages s’incarner. C’est ce qu’il se passe avec la version “lyonnaise” du Porteur d’histoire.

Sur une scène nue – afin de laisser la plus grande place à l’imaginaire – deux femmes, la mère et la fille, discutent. Quand débarque un jeune homme, un peu perdu. Il commence à raconter son histoire. Et on le retrouve, sous les traits d’un autre acteur, costumé différemment, dans les Ardennes, par une nuit pluvieuse.

 

Après diverses péripéties, le voilà dans un cimetière sinistre où une tombe qu’il déplace pour enterrer son père laisse échapper de vieux carnets manuscrits. Il en ouvre un et nous changeons non seulement de lieu mais aussi d’époque !

 

Nous voilà dans une calèche, au début du XIXe, en compagnie d’un certain Alexandre Dumas et d’une mystérieuse jeune fille. Une nouvelle histoire débute. Qui débouchera sur une autre ou rejoindra la précédente…

 

 Ainsi progresse la pièce, conçue à la façon de poupées russes s’emboîtant à l’infini. Une construction virtuose : l’attention du spectateur n’est jamais perdue en route. On pense à un autre conteur de la scène théâtrale actuelle : Wajdi Mouawad.

On est littéralement captivé par ce feuilleton théâtral qui rebondit de siècle en siècle, de continent en continent. De surcroît, la fin – que l’on ne dévoilera pas ! – est à la hauteur du suspense savamment entretenu.

Logo monochrome noir FOND TRANSPARENT copie.png

Tarif       20€ ( placé)

Prévente  17€